Que faisons-nous des surplus alimentaires dans nos magasins ?

Tout d’abord, nous mettons tout en œuvre pour les éviter. Et nous y parvenons avec succès ! Presque tous nos aliments frais sont vendus. Les produits qui restent dans nos rayons sont valorisés autant que possible par le biais de dons aux organisations sociales, de la vente rapide ou de la transformation en d’autres produits.

Cette initiative contribue à la réalisation de notre objectif

Publié le 20/07/2022

Don des excédents alimentaires

Les produits frais invendus sont retirés des rayons trois à quatre jours avant leur date de péremption. Ainsi, nous garantissons à nos clients une fraîcheur suffisante. Nous donnons ces produits de préférence aux organisations sociales qui disposent donc du temps nécessaire pour tous les distribuer. Ces organisations peuvent collecter des marchandises dans nos magasins Bio-Planet, Colruyt et OKay, mais également dans notre centre de distribution de Hal et dans les centres de préparation de commandes Collect&Go à Erpe-Mere et Londerzeel.

icon-store.png
311 magasins

ont offrent de la nourriture aux organisations sociales en 2021

icon-food.png
11 244 000 repas

pour des œuvres caritatives en 2021

Quels invendus donnons-nous ?

Nous donnons des produits alimentaires invendus, tels que :

  • des fruits et légumes
  • des produits frais dont la date de vente limite sera dépassée dans trois à quatre jours : lait, yaourt, charcuterie, plats préparés, viande et poisson frais…
  • des produits dont l’emballage est légèrement endommagé
  • des produits livrés par erreur par les fournisseurs
  • les restes d’échantillons issus de notre service Qualité.
Distribution d’invendus alimentaires dans les centres de distribution et de préparation de commandes Nos centres de distribution et de préparation de commandes collaborent également avec des organisations sociales.

Davantage de dons chaque année

La quantité de nourriture offerte augmente chaque année. Voici les principales raisons :

  • Un plus grand nombre de magasins donnent directement leurs surplus alimentaires aux organisations sociales. Nous voulons également augmenter les dons dans les centres de distribution.
  • Nos magasins et centres de distribution opèrent un meilleur tri et peuvent donc mettre de côté plus de produits comestibles.

Quantité de nourriture offerte (en tonnes)

À qui offrons-nous les invendus ?

Depuis 1997, nous collaborons avec les Banques Alimentaires en tant que partenaires privilégiés. Les bénévoles de l'association s’attellent chaque jour à distribuer des denrées alimentaires aux restaurants sociaux, aux refuges et à d'autres initiatives sociales, qui les distribuent à leur tour aux personnes qui en ont besoin. Parmi les autres organisations et plateformes logistiques avec lesquelles nous travaillons, citons Foodsavers à Gand, la Croix-Rouge et Les Restos Du Cœur dans toute la Belgique.

Camion des Banques Alimentaires chez Bio-Planet Camion des Banques Alimentaires chez Bio-Planet.

Vente rapide

Une autre façon de valoriser les invendus alimentaires pour la consommation humaine est de les vendre au rabais, en magasin ou sur les plateformes numériques.

  • Chez OKay, vous trouvez des produits frais et réfrigérés un jour de plus à prix réduit dans les rayons. Une mention claire est apposée sur l’emballage ou dans le rayon du produit concerné.
  • En tant que partenaires de Too Good To Go, Bio-Planet, Rose Mary et un certain nombre de magasins Spar vendent leurs surplus alimentaires à prix avantageux en fin de journée. Les utilisateurs de l’app ont la possibilité de voir chaque jour s’ils peuvent récupérer quelques excédents et venir ensuite chercher leur colis.

De la perte alimentaire au gain alimentaire

Dans une économie circulaire, les déchets représentent des matières premières. Les produits que nous ne pouvons pas vendre ou donner sont transformés en nourriture pour animaux ou utilisés en biochimie. L'incinération et la fermentation ne sont que les toutes dernières étapes.

Notre département Research & Development & Innovation étudie également la façon dont nous pouvons fabriquer de nouveaux produits alimentaires à partir de surplus de nourriture. Nous nous concentrons actuellement sur nos plus gros flux de déchets : les pommes de terre, les bananes et le pain qui ne peuvent plus être vendus, mais peuvent encore être consommés sans danger. Par exemple, les restes de pain deviennent un substrat sur lequel nous faisons pousser des champignons. Nous étudions également la manière de transformer les bananes en crème glacée, en céréales pour le petit-déjeuner et en tranches de bananes séchées. À suivre !

Le meuble à pain au Bio-Planet de Louvain Les restes de pain de Bio-Planet deviennent un substrat nutritif sur lequel nous faisons pousser de délicieux pleurotes en huître et shiitakés. Envie de goûter ? Retrouvez-les chez Cru !

Bien entendu, nous mettons d’abord tout en œuvre pour avoir le moins possible d’invendus alimentaires dans nos rayons. Et cela, grâce à une gestion des stocks bien pensée et à une méthode de conservation optimale par exemple. Nous sommes ainsi parvenus l’année dernière à vendre presque tous nos produits alimentaires frais.

icon-food.png
96,98 %

de nos produits frais sont effectivement vendus en 2021

Cette initiative contribue à l’objectif(aux objectifs) de développement durable suivant(s) :
Plus d’infos sur les ODD
Cette initiative contribue au(x) thème(s) « pas à pas » suivant(s) :
Plus d’infos sur « pas à pas »