Utilisation raisonnée des antibiotiques chez les animaux

Nous tenons absolument à éviter l’augmentation de la résistance aux antibiotiques. C’est pourquoi nous suivons rigoureusement le recours aux antibiotiques chez les animaux pour la viande de nos marques propres.

Cette initiative contribue à la réalisation de notre objectif

Publié le 07/04/2022

Recours interdit aux antibiotiques préventifs

L’utilisation excessive ou inappropriée d’antibiotiques entraîne une résistance croissante aux antibiotiques, ce qui compromet l’efficacité de ces médicaments et donc la santé humaine et animale.

Dès 1999, nous avons inclus dans nos cahiers des charges l’interdiction de l’administration préventive d’antibiotiques aux animaux ou leur utilisation pour favoriser la croissance. Cette mesure a été adoptée par l’Union européenne en 2006. En Belgique, la loi interdit désormais les antibiotiques préventifs et le médicament peut uniquement être administré à la suite d’un diagnostic établi par un vétérinaire. Nous encourageons également nos fournisseurs de viande à travailler sur une gestion de la vaccination spécifique à l’entreprise, une bonne hygiène des étables, ainsi que des abris corrects et bien ventilés.

Vlaams Hoeverund

Recours aux antibiotiques en cas de maladie

  • Un vétérinaire veille à l’utilisation correcte des antibiotiques, conformément aux directives de l’ASBL AMCRA (Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals), le centre de connaissance sur l’utilisation des antibiotiques et la résistance chez les animaux), directives que nous avons intégrées dans notre cahier des charges.
  • Les producteurs qui travaillent avec nous doivent enregistrer toute utilisation d’antibiotiques sur une plateforme en ligne. Pour les volailles (poules pondeuses et poulets de chair), les porcs et les veaux de boucherie, elle est obligatoire via Sanitel-Med (FAGG). Pour les utilisateurs du cahier des charges Colruyt (porcs) ou des systèmes de qualité Belplume (volaille), BePork (porcs), Belbeef (bovins) ou IKM Flanders (bovins laitiers), l’inscription se fait via le registre AB. Ce registre permet à chaque éleveur de recevoir régulièrement un rapport sur son utilisation des antibiotiques et une comparaison avec celle de ses collègues. Cette pratique engendre un effet de sensibilisation et motive les agriculteurs à limiter le recours aux antibiotiques.
  • Conformément à la législation, l’abattage des animaux ou la vente de produits tels que les œufs peuvent uniquement avoir lieu après un nombre prédéfini de jours (période d’attente) suivant l’administration d’antibiotiques. Cette mesure permet d’éviter que les produits animaux contiennent des résidus d’antibiotiques. Notre entreprise effectue des contrôles supplémentaires pour s’assurer qu’aucun résidu significatif de médicaments ne subsiste dans la viande.
Cette initiative contribue à l’objectif(aux objectifs) de développement durable suivant(s) :
Plus d’infos sur les ODD
Cette initiative contribue au(x) thème(s) « pas à pas » suivant(s) :
Plus d’infos sur « pas à pas »