Recherche : l’alimentation de demain

Qu’aurons-nous au menu en 2050 ? Même les restaurants les plus avant-gardistes ne se posent pas encore la question. Pourtant, nous avons décidé d’y réfléchir. Parce qu’en 2050, la population mondiale consommera 50 % de ressources alimentaires en plus qu’aujourd’hui. Nous serons alors plus de neuf milliards sur Terre.

Voilà pourquoi en collaboration avec la province du Brabant flamand, l’association Vredeseilanden (Rikolto), la KUL et l’UCLL, nous avons lancé un projet ambitieux baptisé « Recherche : l’alimentation de demain ». Nous travaillons main dans la main avec des écoliers, des experts, des agriculteurs… pour explorer des pistes permettant de nourrir durablement une population mondiale grandissante. L’objectif du projet est d’ouvrir le débat sur l’alimentation en réunissant autour de la table des scientifiques, des représentants du monde de l’entreprise et des pouvoirs publics, des consommateurs-citoyens ainsi que des organisations sociétales.

Le débat débouche sur des actions concrètes. En effet, ensemble, nous mettons en place trois projets de filières durables dans le Sud. Leurs caractéristiques ? Les produits sont savoureux et nourrissants, présentent une faible empreinte écologique et ouvrent de nouvelles portes aux agriculteurs qui les cultivent. Quels ingrédients retrouverez-vous assurément dans votre assiette en 2050 ? Le quinoa, les légumineuses et les algues marines sont d’ores et déjà en tête de liste.

En savoir plus

Avec cette initiative, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.

[Translate]Zero hunger [Translate]Responsible consumption & production [Translate]Climate action [Translate]Partnerships for the goals