Nous améliorons nos produits de marques propres

Nous avons la volonté d’aider les clients des magasins de Colruyt Group à poser des choix éclairés en faveur d’une alimentation saine. Pour ce faire, nous agissons à trois niveaux : la diminution de la teneur en sucre, en sel et en graisses saturées ; le maintien d’un certain niveau de saveur – validé par des tests de goût – et un enrichissement en ingrédients. Nous y travaillons depuis un certain temps déjà, mais qu’avons-nous accompli ?

Remplacer les graisses saturées par des graisses insaturées

Dans la mesure du possible, nous diminuons ou supprimons les graisses des produits de nos marques propres. Nous remplaçons les graisses saturées par une alternative qui présente une meilleure composition en acides gras ou par de meilleures graisses, riches en acides gras polyinsaturés. Nos tagliatelles à la carbonara, par exemple, contiennent 10 % de graisses saturées en moins, une diminution qui s’élève en moyenne à 18 % pour notre pain à cuire.

Les céréales de petit-déjeuner : moins de sucre et de sel, plus de fibres

Résultat : 44 % de sucre en moins dans les Choco Clams Boni et 12 % en moins dans les Cereal Flakes Boni au chocolat noir. Il en résulte une quantité de sucre nettement inférieure que dans les articles similaires d’autres marques (ce qui apparaît clairement dans la composition indiquée sur l’emballage). Mais l’amélioration ne concerne pas seulement la quantité de sucre. Les Cornflakes Everyday ont vu leur teneur en sel diminuer de 38 % et le muesli de Boni Selection contient dorénavant 49 % de fibres en plus.

Diminuer ? Pas aussi simple !

D’autres produits obtiennent des résultats aussi intéressants. Même s’ils ne sont jamais évidents à atteindre. Parce que le sel, le sucre et la graisse ne sont pas seulement des additifs.

  • Ils peuvent aussi constituer des ingrédients structurels – comme le sucre, qui assure au spéculoos son croquant. Dans ce cas, il est techniquement impossible de faire baisser le taux de sucre en dessous d’un certain seuil.
  • Il peut également s’agir d’éléments de conservation, comme c’est le cas pour les charcuteries et les confitures. Une diminution signifie par là même une plus courte durée de conservation.
  • Parfois, il s’agit également de limitations légales, comme c’est le cas de la mayonnaise, dont la recette est légalement déposée.
  • Le fabricant doit par ailleurs disposer des aménagements techniques nécessaires pour pouvoir participer au projet.

Outre ces limitations, il y a naturellement aussi le client : les nouvelles formules doivent plaire au palais des consommateurs.

La valeur nutritionnelle : un point d’attention permanent

Le travail continue. À commencer par les catégories de produits qui doivent encore être analysées par les experts en nutrition. Ou encore les catégories qui ont déjà été évaluées, mais pour lesquelles les améliorations n’ont pas encore été apportées, ou en partie seulement. Et ce, pour différentes raisons : faisabilité technique, économies d’échelle, pénurie de fournisseurs. Cela ne signifie pas que ces améliorations n’auront pas lieu dans l’année ou les deux prochaines à venir. Notre approche sera désormais continue : chacun de nos produits alimentaires s’inscrira dans ce processus d’amélioration.

Il s’agit d’un effort considérable durant lequel nous examinons systématiquement chacun de nos produits. Nous avons déjà beaucoup accompli, mais notre ambitieux projet compte encore de nombreux produits.


Met dit initiatief dragen we bij aan het realiseren van deze Duurzame Ontwikkelingsdoelstellingen van de Verenigde Naties.

[Translate]Good health & wellbeing