La plateforme d’articles de deuxième main Newstory ouvre sept nouveaux points de collecte

En Flandre occidentale et orientale, il est désormais encore plus facile d’acheter et de vendre en deuxième main des articles bébé et enfant. Newstory, la plateforme en ligne d’articles de deuxième main, ouvre un nouveau point de collecte dans sept magasins Dreamland. Après quelques semaines d’essai, les nouveaux points de collecte sont tout à fait opérationnels. Avec ceux de Bruges, Lochristi et Wilrijk, ils sont au nombre de dix. Newstory entend ainsi poursuivre son développement et proposer son service à davantage de personnes. Une évolution logique au regard du succès des articles de seconde main. En 2019, les chiffres de vente de Newstory ont augmenté de 50 % en moyenne par rapport à l’année précédente.

Demande croissante de points de collecte

Les clients pouvaient déjà déposer et retirer des articles de deuxième main dans un des trois points de collecte de Newstory. Par ailleurs, Newstory organise régulièrement des actions de collecte dans les magasins Dreamland. « Nous avons remarqué que, cette année, la moitié de nos articles ont été déposés pendant ces actions de collecte », explique Laurens De Wolf, responsable. « Il y a donc encore du potentiel à exploiter de ce côté-là : nous avons décidé d’étendre notre réseau, en collaboration avec Dreamland. Les clients peuvent dorénavant déposer des articles dans les magasins de Gand, Lede, Furnes, Roulers, Ostende, Kuurne et Waregem. » Newstory se concentre donc en premier lieu sur la Flandre occidentale et sur une partie de la Flandre orientale. « C’est une première étape. Nous verrons plus tard comment élargir encore notre réseau et quelles régions pourraient être intéressantes. Nous continuons entre-temps d’organiser des actions de collecte dans d’autres provinces. Notre site web en reprend le calendrier. »

Service assuré par les collaborateurs de Dreamland

Les collaborateurs de Dreamland assurent le bon fonctionnement de chacun des sept nouveaux points de collecte dans leur magasin respectif. Ils sont à cet effet épaulés par Newstory, sur le plan numérique également. Laurens De Wolf : « Les vendeurs intéressés prennent un rendez-vous en ligne et se présentent le mercredi ou le samedi avec leurs articles de deuxième main pour bébé ou enfant. Un collaborateur de Dreamland inspecte rigoureusement chaque article et en détermine le prix correspondant, en concertation avec le vendeur. » Les articles de deuxième main sont alors acheminés dans les points de collecte et d’enlèvement de Bruges, Lochristi ou Wilrijk. « Nous utilisons la logistique en place », ajoute Laurens De Wolf. « Aucun camion supplémentaire n’est réquisitionné pour l’occasion. » Les collaborateurs de Newstory vérifient et photographient tous les articles sur place et les préparent pour la vente. Les clients viennent payer et retirer les articles réservés en ligne dans un des trois points d’enlèvement.

Le boom du seconde main : déjà 5 700 articles vendus

Un an et demi après son lancement, Newstory observe le succès croissant de cette formule de seconde main. Sur la plateforme, pas moins de 5 700 articles ont déjà changé de propriétaire depuis avril 2018. Newstory met en moyenne 1 000 articles en vente. Les meilleures ventes concernent les poussettes, sièges-autos, parcs et chaises hautes. Au mois de septembre, plus de 400 articles ont changé de main. Et plus de la moitié des articles mis en vente sont vendus en deux mois. Après quatre mois, environ 80 % des articles ont entamé une deuxième vie auprès d’un nouveau propriétaire.

Suivre NewStory

Boilerplate NewStory

À propos de NewStory

NewStory est la plateforme de seconde main de Colruyt Group. Fondée en avril 2018, elle succède à Dreambaby Deuxième main. Elle propose des articles classiques pour bébés, comme des poussettes et sièges-autos, mais aussi des chambres d’enfant, des vélos et toutes sortes de jouets. Les vendeurs déposent leurs articles dans l’un des trois points relais à Wilrijk, Lochristi ou Bruges, ou encore dans l’un des magasins DreamLand qui participent à une action de collecte. NewStory réalise alors un contrôle de qualité, puis propose l’article à la vente durant quatre mois et organise les rencontres avec les acheteurs potentiels. Lorsqu’un article est vendu, son ancien propriétaire reçoit 75 % du prix de vente sous la forme d’un bon d’achat chez Colruyt Group. Étant donné que tous les articles proposés par NewStory satisfont à des critères de qualité stricts, près de 80 % d’entre eux trouvent acquéreur dans les quatre mois.

Contact pour la presse

Nathalie Roisin

Responsable presse

+32 (0)2 363 55 45

+32 (0)473 82 27 15

Hanne Poppe - Silja Decock

Persverantwoordelijke
Press relations officer

+32 (0)2 363 55 45

+32 (0)473 92 45 10

Soir et week-end

+32 (0)473 92 45 10

Préférez-vous plutôt poser une question par e-mail ?

Contact