Colruyt Group rapproche l’enseignement et le monde du travail

Colruyt Group poursuit ses efforts en vue de réduire la distance qui sépare l’enseignement secondaire du monde du travail. Ces cinq dernières années, une centaine d’enseignants ont suivi un stage dans les magasins Colruyt, OKay et Dreamland. À leur tour, ils ont accompagné un millier d’élèves issus de l’enseignement professionnel et en alternance qui apprennent les métiers de la distribution pour un cours pratique en magasin. Afin de poursuivre l’optimisation de ces cours pratiques et de stimuler l’apprentissage mutuel, le distributeur organise aujourd’hui une journée d’évaluation rétrospective pour les enseignants en présence de Lieven Boeve (responsable de l’enseignement catholique) et Raymonda Verdyck (directrice adjointe de l’enseignement laïque). Chaque année, environ 130 jeunes issus de l’enseignement secondaire travaillent dans les magasins de Colruyt Group.

Trouver le bon profil

Dans le secteur de la distribution en particulier, le fossé qui sépare l’enseignement de la pratique reste grand. Bien que de nombreux jeunes de l’enseignement technique ou professionnel suivent une formation dans la vente, les postes à pourvoir restent longtemps vacants. « Ce phénomène s’explique notamment par l’écart qui existe entre les connaissances ainsi que les compétences du candidat d’une part et les exigences liées à la fonction de collaborateur en magasin d’autre part », explique Chris Van Wettere, directeur général de Colruyt Meilleurs Prix.

« Il est également important d’adopter la bonne attitude, pensez à l’amabilité ou encore à la serviabilité. Il est donc essentiel que les élèves puissent se faire une idée réaliste de la pratique durant leur formation. Ainsi, nous avons accès à davantage de candidats motivés et adéquats qui ont une bonne idée du défi dans lequel ils s’engagent et qui restent en fonction plus longtemps après leur engagement. Les enseignants peuvent jouer un rôle de premier plan dans ce contexte. »

Par ailleurs, le fait que certaines offres d’emploi ne trouvent pas preneur tient à la perception erronée du travail dans la vente, encore trop souvent associé au simple fait de réassortir les rayons et de travailler en caisse. « Quel dommage, car chez Colruyt Group en particulier, le travail de collaborateur en magasin est plus varié et intéressant qu’il n’y paraît. Il comprend des tâches très diverses dans différents départements. En tant que grande entreprise composée de formules de magasins multiples et disposant de services centraux bien développés, nous proposons en outre beaucoup de possibilités d’évolution. Enfin, nous assumons notre responsabilité sociétale en donnant l’occasion aux jeunes de grandir », ajoute Chris Van Wettere.

Stage en magasin en deux phases

Afin de rapprocher l’enseignement et le monde professionnel, en 2012, une concertation a vu le jour entre Comeos, la fédération belge du commerce et des services, l’enseignement catholique flamand et diverses entreprises. En conséquence, les formations dans la vente ont été réformées et d’autres formes d’apprentissage ont été organisées, comme les cours pratiques en déplacement. « Voilà cinq ans que le programme de cours pratiques en déplacement a été lancé et qu’il donne corps à notre projet de formation pour les branches de l’enseignement orientées vers le marché de l’emploi. En s’appuyant sur des expériences, ce projet renforce tant l’élève que l’enseignant de manière durable », explique Lieven Boeve, responsable de l’enseignement catholique.

Chez Colruyt Group, les cours pratiques suivent un canevas bien défini. Selon le principe « former le formateur », les enseignants se rendent au siège du groupe durant deux jours avant le début du cours pratique afin d’apprendre à connaître l’entreprise dans ses moindres détails : valeurs, organisation logistique, vision sur le développement… Ensuite, ils participent à trois jours de stage en magasin et découvrent les tâches de base. Ils assimilent des connaissances, notions et expériences afin d’enrichir leurs cours. Par ailleurs, ils sont ainsi en mesure de mieux évaluer l’écart entre la formation scolaire et le monde professionnel, et peuvent donc se faire une idée réaliste du travail sur le terrain. Ils disposent de toutes les informations nécessaires afin de préparer un stage adapté pour leurs élèves. Dans ce contexte, ils fixent eux-mêmes les modalités avec un magasin de leur région et encadrent les élèves sur le lieu de travail.

« La collaboration avec des entreprises comme Colruyt Group constitue l’un des vecteurs de professionnalisation continue de nos enseignants. Ils restent ainsi en phase avec la pratique et peuvent préparer au mieux nos élèves pour leur avenir professionnel », explique Raymonda Verdyck, directrice adjointe de l’enseignement communautaire en Communauté flamande.

Échange de bonnes pratiques

En cinq ans, les magasins de Colruyt, OKay et Dreamland ont déjà accueilli une centaine d’enseignants en cours pratiques. « À leur satisfaction, car ils reviennent souvent. Il reste cependant intéressant d’évaluer le programme et de définir d’éventuels points d’amélioration. Nous organisons donc la journée d’évaluation rétrospective afin de pouvoir maintenir le dialogue avec les enseignants. Nous voulons ainsi connaître les éléments de notre offre qu’ils exploitent effectivement, les lacunes qu’ils observent et déterminer comment nous pouvons encore mieux préparer la nouvelle génération à intégrer un secteur de la distribution en pleine évolution », explique Liezelot Trachet, responsable de la collaboration avec l’enseignement chez Colruyt Group.

« Nous souhaitons également en savoir plus sur la manière dont les enseignants abordent les cours pratiques avec leurs élèves. Ainsi, nous pensons que chaque enseignant prépare et donne corps différemment à ce cours pratique. Nous organisons donc un forum afin de leur permettre d’échanger leurs expériences, bonnes pratiques et supports de cours. Nous entamons également une réflexion commune sur les besoins des différentes parties en vue d’optimiser les cours pratiques en magasin. Qu’est-ce qui fonctionne ? Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Nous espérons nous aussi tirer de nombreux apprentissages de ces rencontres. »

En Wallonie aussi et en collaboration avec l’enseignement supérieur

À l’heure actuelle, le modèle de cours pratiques en déplacement – dans lequel les enseignants commencent par suivre le stage en magasin seuls, puis avec leurs élèves – existe uniquement en Flandre. En Wallonie, Colruyt Group participe au projet « Entr’Apprendre », dans le contexte duquel les enseignants de diverses branches suivent un stage en entreprise de plusieurs jours. Il leur permet de rester en phase avec la pratique et les attentes actuelles du monde de l’entreprise.

Enfin, Colruyt Group travaille régulièrement avec divers établissements d’enseignement supérieur, entre autres dans le contexte de stages, thèses et projets de recherche variés. Le distributeur propose également des visites guidées, conférences et ateliers sur les thèmes du leadership, de l’entrepreneuriat durable… « Nous offrons un meilleur aperçu des activités de notre groupe et des possibilités que nous offrons en tant qu’employeur. Nous restons ainsi en connexion avec l’enseignement et pouvons faciliter dans la mesure du possible la transition vers le monde du travail », conclut Liezelot Trachet.

Contact pour la presse

Nathalie Roisin

Responsable presse

+32 (0)2 363 55 45

+32 (0)473 82 27 15

Hanne Poppe - Silja Decock

Persverantwoordelijke
Press relations officer

+32 (0)2 363 55 45

+32 (0)473 92 45 10

Soir et week-end

+32 (0)473 92 45 10

Préférez-vous plutôt poser une question par e-mail ?

Contact