Utilisation des antibiotiques dans les élevages de porcs : un premier rapport encourageant pour Colruyt Group

Colruyt Group a reçu son premier rapport complet du Registre AB, la plateforme développée par Belpork asbl en vue d’une politique d’utilisation des antibiotiques plus durable dans les élevages porcins. Les conclusions se montrent des plus encourageantes, tant au niveau du rapportage des données, que de l’analyse quantitative et qualitative de l’usage des antibiotiques dans les cheptels participant au système de qualité Colruyt. Un recours aux substances actives sensiblement plus faible que la moyenne y est notamment constaté. En 2015, Colruyt Group décidait d’inscrire dans son cahier des charges les recommandations d’AMCRA* visant à réduire, d’ici 2020, la consommation d’antibiotiques dans les élevages porcins. Dans le même temps, le groupe adhérait au Registre AB afin de sensibiliser les éleveurs et de bénéficier d’un contrôle et d’un suivi permanent de cette consommation. À travers cet engagement, le groupe travaille, ensemble avec ses fournisseurs, à une utilisation raisonnées des antibiotiques.
 

Le registre AB

Développé à l'initiative de Belpork asbl, le « Registre AB » veut recenser l'utilisation des antibiotiques dans les élevages porcins belges affiliés dans des systèmes de qualité reconnus (Certus, CodiplanPlus, Colruyt) afin d'aboutir à une politique durable en matière d'antibiotiques. Pour le dépouillement scientifique des données du registre, Belpork asbl a fait appel à AMCRA*, le centre de connaissance pour tout ce qui concerne l’utilisation d’antibiotiques et les résistances bactériennes auprès des animaux. L'enregistrement et le rapportage individuel sur l'utilisation des antibiotiques est une mesure visant à sensibiliser les producteurs. En adhérant à ce registre, ces derniers bénéficient d’un suivi et d’une guidance quant à leur consommation d’antibiotiques.
 

Des résultats encourageants

Depuis l’adhésion de Colruyt au Registre AB en septembre 2015, le nombre de cheptels affiliés au système qualité de Colruyt est passé de 227 à 238 au 1er janvier 2017. 74 % d’entre eux ont satisfait aux critères leur permettant d’être pris en compte dans l’évaluation et l’analyse.

D’un point de vue quantitatif, le rapport pointe le bon comportement des élevages de nos fournisseurs, avec un recours aux antibiotiques en moyenne plus faible que les autres éleveurs affiliés au registre. La différence est significative principalement chez les porcelets non-sevrés, ainsi que les porcs d’engraissement.

D’un point de vue qualitatif, il ressort également que les antibiotiques de 3ème et 4ème générations, soit les plus critiques dans la lutte contre l’antibiorésistance chez l’humain, ont fortement baissé par rapport à 2015, pointant actuellement à 0,9 % des jours de traitement, contre 2 % pour les cheptels non-affiliés Colruyt. Plus généralement, l’on constate une diminution globale du recours aux substances actives appartenant aux produits « rouges » dans la classification d’AMCRA**.

Le Professeur Jeroen Dewulf, Président d’AMCRA, juge ces résultats encourageants : « C’est bien que des entreprises telles que Colruyt Group prennent l’initiative, ensemble avec leurs fournisseurs, de travailler à la réduction de l’usage des antibiotiques. Ce faisant, ils contribuent à la réalisation des objectifs d’AMCRA. »
 

Cahier des charges évolutif

Ce n’est pas la première fois que Colruyt Group prend des mesures au niveau de l’utilisation des antibiotiques dans les élevages porcins. En 1999, le groupe inscrivait, dans son cahier des charges, l’interdiction de recourir aux antibiotiques à titre préventif ou pour favoriser la croissance. Une mesure votée par l’Union européenne en 2006. Encore aujourd’hui, le groupe n’hésite pas à aller au-delà des prescriptions légales en allongeant le délai entre la fin d’un traitement et l’abattage de la bête afin de s’assurer qu’il ne reste pas de résidus en quantité significative dans la chair de l’animal, contrôles à l’appui.

Stefan Goethaert, directeur de Colruyt Group Fine Food, le département de production de Colruyt Group : « Nous ne pouvons que nous réjouir de ce rapport qui démontre que nos partenaires fournisseurs nous suivent dans nos ambitions de durabilité. La lutte contre la surutilisation des antibiotiques est une affaire de santé publique dans laquelle, via notre cahier des charges, nous avons un rôle à jouer. Il y aura encore des efforts à fournir et des améliorations à apporter, notamment dans le rapportage des données. Mais nous sommes sur la bonne voie. »

* AMCRA, pour Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals

** Classification des antibiotiques L’AMCRA a établi un code de couleur, en fonction de l’importance des substances sur la santé humaine. Les produits jaunes sont les moins néfastes en matière de santé publique ; les produits orange ne peuvent être administrés qu’après un diagnostic, tandis que les produits rouges ne seront utilisés qu’après avoir effectué un examen en laboratoire montrant que les substances jaunes et orange n’ont aucun pouvoir sur les bactéries incriminées.

Contact

Silja Decock
Responsable presse de Colruyt Group
Tel.: +32 (0)473 92 45 10 ou +32 (0)2 363 55 45
E-mail: silja.decock@colruytgroup.com

 

Contact pour la presse

Nathalie Roisin

Responsable presse

+32 (0)2 363 55 45

+32 (0)473 82 27 15

Hanne Poppe - Silja Decock

Persverantwoordelijke
Press relations officer

+32 (0)2 363 55 45

+32 (0)473 92 45 10

Soir et week-end

+32 (0)473 92 45 10

Préférez-vous plutôt poser une question par e-mail ?

Contact