Nos définitions en lien avec la durabilité

Chez nous, les notions de « durabilité », de « biodiversité » ou de « bien-être animal » ne sont pas vaines. Parce que nous visons le plus de transparence possible, nous expliquons ci-dessous ce que certains termes en lien avec la durabilité signifient pour nous, comment nous les concrétisons et jusqu’où s’étend notre champ d’application.

  • Définition « agriculture » : l’utilisation de terres pour la production de végétaux et d’animaux destinés à la consommation humaine ou animale.

    Nous parlons de « projet de filière belge » lorsqu’il existe une relation directe entre Colruyt Group en tant que distributeur et un partenaire implanté en Belgique dans le maillon primaire de la chaîne agroalimentaire. D’autres partenaires provenant d’autres maillons de la chaîne agroalimentaire peuvent être associés à cette filière.

  • Définition « apprendre » : acquérir des connaissances spécifiques et des compétences concrètes.

    Définition « se développer » : changer de comportement ou d’attitude après avoir gagné en maturité.

    Chez Colruyt Group, nous croyons en l’apprentissage en continu et le développement personnel, partout et à tout moment.

  • Définition « atmosphère » : l’atmosphère est une couche gazeuse relativement fine qui enveloppe la terre.

    Des gaz à effet de serre, comme le CO2, le méthane, le protoxyde d’azote et la vapeur d’eau, sont naturellement présents dans l’atmosphère. Ils retiennent partiellement la chaleur du soleil et déterminent ainsi la température sur terre. La composition en gaz de l’atmosphère est donc essentielle à la vie sur terre.

    Nos efforts en faveur d’une atmosphère plus saine portent à la fois sur les défis posés par le changement climatique (résultant des concentrations plus élevées de gaz à effet de serre) et sur la pollution atmosphérique.

  • BCC

    Définition « BCC » : le Better Chicken Commitment (BCC) définit des critères stricts en faveur du bien-être des poulets de chair. Parmi ces critères, on retrouve :

    • Une densité d’élevage de 30 kg/m² ou moins, ce qui équivaut à plus ou moins 15 poulets au maximum par m². Les animaux bénéficient ainsi de 40 % d’espace en plus.
    • Les poulets reçoivent de la lumière naturelle : minimum 50 lux de luminosité.
    • Une race de poules plus fortes – validées par le BCC ou le RSPCA – pour une meilleure qualité de vie de l’animal.
    • Minimum deux mètres de perchoirs utilisables et deux types de substrats à picorer (graines, ballots de pailles) par 1 000 poules pour stimuler leur comportement naturel.
    • Pas de cages ou de systèmes à plusieurs étages.


    Au moyen d’audits et d’un reporting public annuel, des organismes indépendants vérifient le respect de ces normes.

  • BCI
    logo-bci.png

    Définition « BCI » : Better Cotton Initiative est une organisation à but non lucratif qui entend rendre plus durable la production de coton à l’échelle mondiale, en collaboration avec tous les acteurs concernés. Les entreprises peuvent apposer ce label sur leurs produits si elles vendent plus de 50 % de coton certifié.

    L’organisation se concentre sur trois domaines : l’économie, l’écologie et la société. Elle veut avant tout agir concrètement sur le terrain, directement chez les producteurs de coton. Comment ?

    • des critères stricts en matière d’utilisation des pesticides ;
    • attention portée à la gestion de l’eau, du sol et de l’habitat naturel ;
    • de meilleures conditions de travail ;
    • des programmes de formation pour les agriculteurs ;
    • augmentation de la productivité ;
    • des contrôles réguliers sur place.
  • Définition « bien-être animal » : la qualité de vie physique et mentale des animaux vivants, telle qu’ils la ressentent tout au long de leur vie.

    Quels sont les quatre principaux piliers du bien-être animal ?

    • Comportement normal
    • Bonne santé
    • Alimentation saine
    • Logement correct


    Nos efforts en matière de bien-être animal portent sur tous les animaux dotés d’un système nerveux, présents dans nos chaînes de valeur et destinés à la consommation humaine. Tant les animaux d’élevage (agriculture, aquaculture) que les animaux sauvages (y compris les produits dérivés). Nous nous concentrons principalement sur les produits de nos marques propres.

  • Définition « biodiversité » : la diversité des organismes vivants sur terre. La biodiversité comprend toutes les sortes de plantes, d’animaux, de micro-organismes, de gènes et d’écosystèmes.

    Quelles sont les raisons principales de la perte de biodiversité ?

    • Utilisation différente du sol et de la mer
    • Surexploitation de certaines espèces
    • Pollution
    • Changement climatique
    • Invasion d’espèces exotiques


    Pour protéger la nature et la biodiversité, nous devons régler ces problèmes.

  • Définition « cahier des charges » : un cahier des charges est un document qui décrit avec précision un projet.

    Chez Colruyt Group, nous utilisons un cahier des charges afin de déterminer les critères en matière de qualité et de durabilité que nos fournisseurs et producteurs doivent respecter. Pour davantage de bien-être animal, par exemple. Afin de nous assurer du respect de ces critères, nous faisons appel à l’organe de contrôle indépendant Quality Control.

  • En tant qu’entreprise, nous prenons de nombreuses initiatives visant à favoriser la consommation responsable, à chaque maillon de la chaîne, de la production à l’assiette.

    En tant que client, vous pouvez également faire la différence. Nous vous y aidons volontiers en vous fournissant les informations et les outils vous permettant d’opérer des choix plus durables.

    Pour en savoir plus sur ce que nous faisons en tant qu'entreprise.

    Besoin d’inspiration en tant que client ?

  • Der Blauer Engel est un label allemand pour les produits écologiques, dont le papier. Le label garantit une production respectueuse de l’environnement et définit des critères spécifiques pour chaque catégorie de produit, comme le papier d’impression et le papier absorbant.

    Le label est repris dans la législation européenne et est géré par le ministère allemand de l’Environnement, l’administration allemande de l’environnement, un jury composé de diverses parties prenantes et l’institut allemand pour la santé, la qualité et la labellisation (RAL).

    Des organismes indépendants de contrôle assurent le contrôle.

  • Eau

    Définition « eau » : liquide incolore et insipide, dont les molécules sont constituées de deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène.

    Pour nous, distributeur, l’eau est à la fois une matière première pour de nombreux produits et processus de production, et un produit consommable à part entière.

  • Définition « énergie » : une quantité physique représentant la capacité à effectuer un travail, exprimée en joules.

    Quelles sont les différentes formes d’énergie ?

    • l’énergie thermique : chaleur et refroidissement ;
    • l’énergie électrique ;
    • l’énergie lumineuse ;
    • l’énergie magnétique ;
    • l’énergie nucléaire ou atomique ;
    • l’énergie cinétique ou mécanique ;
    • l’énergie chimique ;
    • l’énergie élastique ;
    • l’énergie électromagnétique ;
    • l’énergie acoustique ;
    • l’énergie gravitationnelle ;
    • la masse ;
    • la radiation ;
    • etc.


    Définition « énergie verte » : l’énergie verte, également appelée énergie durable, est une énergie obtenue à partir de sources d’énergie renouvelables et inépuisables qui ne produisent pas d’émissions de CO2 et n’ont pas ou peu d’incidence sur l’environnement lors de leur production.

    Quelles sont les différentes formes d’énergie durable ?

    • l’énergie solaire ;
    • l’énergie éolienne ;
    • l’énergie hydraulique ;
    • la géothermie ;
    • la biomasse.
  • Le Forest Stewardship Council (FSC®) est une organisation internationale à but non lucratif qui a été créée en 1993 par des propriétaires forestiers, des entreprises du secteur du bois et du papier, des mouvements sociaux et des organisations environnementales. FSC travaille pour promouvoir une gestion durable des forêts partout dans le monde, selon des critères sociétaux, environnementaux et économiques stricts.

    Un produit en bois ou en papier certifié FSC est un produit qui présente des garanties tant sur son origine responsable (issu d’une gestion durable des forêts et/ou du recyclage), mais aussi sur sa traçabilité tout au long de la chaîne logistique.

    Le niveau élevé des exigences du système de certification FSC et la fiabilité du label FSC sont largement reconnus. FSC est à ce titre le seul système de certification de la sorte à recevoir le soutien d’organisations environnementales comme le WWF et Greenpeace, d’acteurs sociaux et économiques, ainsi que l’adhésion du plus grand nombre d’entreprises en Belgique, mais aussi au niveau mondial.

  • Définition « gaspillage alimentaire » : toute situation durant laquelle de la nourriture destinée à la consommation humaine est gaspillée au cours de la chaîne alimentaire (de la récolte à la consommation).

    Chez Colruyt Group, nous prenons de nombreuses mesures préventives afin d’éviter le gaspillage alimentaire. Les produits qui restent dans nos rayons sont valorisés autant que possible par le biais de dons aux organisations sociales, de la vente rapide ou de la transformation en d’autres produits.

  • broeikas-fr.png

    Définition « gaz à effet de serre » : les gaz présents dans l’atmosphère d’une planète et capables d’absorber de la chaleur avant de la relâcher.

    • L’effet de serre : les gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) sont naturellement présents dans notre atmosphère. Ce qui est une bonne chose, car sans eux, il ferait autrement plus froid sur terre. En effet, les gaz régulent la température de notre planète. Ils laissent passer les rayons du soleil et retiennent partiellement sa chaleur. Ils rendent ainsi possible la vie sur terre, telle que nous la connaissons aujourd’hui.
    • Le problème : au cours des dernières décennies, le taux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère a considérablement augmenté. En raison de l’utilisation de combustibles fossiles par les usines, par exemple. Mais aussi en raison de l’abattage de forêts et de l’intensification de l’élevage. Un taux de gaz à effet de serre plus élevé signifie davantage de chaleur retenue. Le résultat ? La température sur terre augmente. Ce qui modifie notre climat : le niveau des mers augmente, les conditions météorologiques deviennent extrêmes, les inondations et les vagues de chaleur sont de plus en plus fréquentes…
  • logo-gots.png

    Définition « GOTS » : le Global Organic Textile Standard est la norme mondiale pour le textile biologique (et durable). Des organismes de contrôle indépendants garantissent le respect des normes à travers toute la chaîne, de la culture de la matière première à l’étiquetage et la distribution, en passant par la transformation et la production. Le label GOTS garantit, entre autres, que :

    • la production respecte les normes sociales de l’Organisation internationale du travail ;
    • les produits finis sont totalement exempts de pesticides, d’insecticides et de substances chimiques dangereuses ;
    • les produits finis satisfont aux critères de qualité, comme la résistance au rétrécissement et la stabilité des couleurs.


    Il existe également des labels GOTS pour les produits composés de minimum 95 % de fibres certifiées biologiques et pour produits composés de minimum 70 % de fibres certifiées biologiques.

  • Définition « Greenhouse Gas Protocol (GHG Protocole) » : un protocole international proposant un cadre pour mesurer les émissions de gaz à effet de serre selon trois niveaux :

    • Scope 1 : les émissions directes causées par nos propres activités liées aux bâtiments, au transport et à la production.
    • Scope 2 : les émissions indirectes liées à la consommation d’énergie achetée.
    • Scope 3 : toutes les autres émissions indirectes (émissions issues de la production externe, déplacement des clients vers les magasins, gestion des déchets…).


    En 2008, Colruyt Group a dressé un bilan CO2 pour la première fois. Depuis, nous nous efforçons de réduire notre empreinte environnementale, en visant toujours des résultats sur le long terme. Découvrez l’essence de notre programme de réduction.

  • logo-europees_biolabel.png

    Définition « label bio européen » : les produits affichant le logo vert du label bio européen satisfont à toutes les normes européennes en matière d’agriculture biologique, de transformation et de commerce.

    • Ils sont issus de l’agriculture biologique : pas d’utilisation de fertilisants artificiels, de pesticides chimiques ou d’organismes génétiquement modifiés. Que des additifs autorisés.
    • Le label bio européen accorde également de l’importance au bien-être animal et aux principes généraux de protection environnementale. Par exemple, les poules biologiques sont élevées dans des poulaillers séparés, avec maximum 10 poules par mètre carré. En outre, elles reçoivent une alimentation 100 % végétale et issue de l’agriculture biologique.


    Les produits abordant ce label sont rigoureusement contrôlés par des organismes de contrôles indépendants avant d’être commercialisés en magasin. En outre, ce certificat est repris dans la législation européenne. Il garantit donc également l’origine biologique des produits dans les autres pays européens.

  • Le label Fairtrade aide les consommateurs à reconnaître les produits dont les ingrédients sont issus du commerce équitable et dont la production, la transformation et la commercialisation répondent aux normes Fairtrade. Ces normes visent à garantir des structures organisationnelles démocratiques, la protection de l’environnement et de meilleures conditions de travail.

    Le label permet aussi aux coopératives de producteurs locaux d’obtenir un prix plus stable et équitable et d’établir des relations commerciales plus durables. Tant les agriculteurs que les ouvriers qui travaillent dans les plantations touchent une prime Fairtrade supplémentaire pour financer des projets communautaires.

  • Le label pour un ingrédient Fairtrade (« Fairtrade Sourced Ingredient » ou FSI) est utilisé pour désigner un seul ingrédient qui est produit et commercialisé selon les conditions du commerce équitable. Ainsi, l’entreprise ou la marque s’engage avec Fairtrade dans un modèle d’« approvisionnement d’un ingrédient Fairtrade ». Dans un produit composé, seul cet ingrédient doit être certifié Fairtrade. Par exemple, les noix de cajou Fairtrade qui entrent dans la composition d’un mélange de noix ou les roses Fairtrade qui font partie d’un bouquet de fleurs. Il peut même y avoir parfois deux ingrédients ou plus.

  • Définition « matière première » : matériaux utilisés dans un processus afin de conditionner ou de fabriquer quelque chose.

    Chez Colruyt Group, nous distinguons plusieurs catégories de matières premières :

    • Matières premières pour les produits de consommation (tant alimentaires que non alimentaires)
    • Matières premières pour l’emballage (tant pour notre propre logistique que pour l’emballage des produits)
    • Les matériaux de construction et d’aménagement
    • Matières consommables
    • Flux de déchets et résiduels


    Nos efforts dans le domaine des matières premières concernent toutes les catégories de matières premières, et ce tant pour nos produits de marques propres que pour ceux d’autres marques.

    Les sources d’énergie (comme le gaz naturel, le pétrole, le vent et le soleil) et l’eau ne sont pas considérées comme des « matières premières ».

  • Définition « mobilité durable » : une mobilité durable est accessible à tous et garantit l’accessibilité des personnes, organisations, produits et services afin de contribuer à une meilleure qualité de vie en organisant les déplacements de manière efficace, sûre et respectueuse de la santé, du milieu de vie et du climat.

  • Le Programme de reconnaissance des certifications forestières, ou PEFC de l’anglais Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes, est un label mondialement reconnu pour une gestion durable des forêts. Le label encourage une exploitation forestière responsable et durable et garantit, entre autres :

    • pas d’abattage illégal ;
    • traçabilité tout au long de la chaîne ;
    • origine contrôlée : le bois est issu d’une gestion durable des forêts ou est constitué de matériaux recyclés ;
    • collaboration avec les propriétaires forestiers, les utilisateurs, l’industrie, les organisations environnementales, les scientifiques…
  • Définition « performance environnementale des organisations » : l’OEF, de l’anglais « Organisation Environmental Footprint », est une méthodologie permettant de calculer l’empreinte environnementale d’une organisation. Elle est basée sur l’analyse du cycle de vie et sur les 16 catégories d’empreinte environnementale de la Performance environnementale des produits (PEF).

    Cette méthodologie a été développée à l’initiative de la Commission européenne et en collaboration avec Colruyt Group afin de clarifier la multitude d’allégations en matière de durabilité.

  • Définition « performance environnementale des produits » : la PEF, de l’anglais « Product Environmental Footprint », est une méthodologie permettant de calculer l’empreinte environnementale d’un produit sur la base de l’analyse de son cycle de vie. Le résultat ? Un score basé sur 16 catégories d’empreinte environnementale :

    • destruction de la couche d’ozone ;
    • écotoxicité de l’eau douce ;
    • eutrophisation du sol ;
    • eutrophisation des eaux douces ;
    • eutrophisation des eaux salées ;
    • particules fines ;
    • création d’ozone photochimique ;
    • utilisation de matières premières fossiles ;
    • utilisation de minéraux et de métaux comme matières premières ;
    • ionisation ;
    • changement climatique ;
    • affectation des sols ;
    • toxique pour l’humain : cancérigène ;
    • toxique pour l’humain : non cancérigène ;
    • acidification ;
    • gestion de l’eau.


    Cette méthodologie est le fruit d’une initiative de la Commission européenne afin de clarifier la multitude d’allégations et de labels en matière de durabilité, et d’informer les consommateurs de façon uniforme et transparente.

  • Définition « projet de filière international » : un projet agricole dans lequel Colruyt Group collabore avec des partenaires de tous les maillons de la chaîne agroalimentaire – et plus particulièrement, avec des organisations agricoles familiales dans les régions en développement – pour mettre en place une filière nouvelle ou plus durable. Les ONG assurent le suivi du projet et le mènent à bien.

    Nous parlons d’un « projet de filière belge » lorsqu’il existe une relation directe entre Colruyt Group en tant que distributeur et un partenaire belge dans le maillon principal de la chaîne agroalimentaire. Cette chaîne peut être complétée par d’autres partenaires issus d’autres maillons de la chaîne agroalimentaire.

  • Créé en 1987, Rainforest Alliance est un label international pour l’agriculture durable. Le label ne s’applique qu’aux produits alimentaires, comme les bananes, le café, le thé, le chocolat et l’huile de palme. Il garantit de bonnes conditions de travail et une empreinte environnementale limitée. Il accorde également une attention particulière à la biodiversité.

    Le label est géré et contrôlé en toute indépendance par Rainforest Alliance. Rainforest Alliance satisfait aux normes imposées par le Sustainable Agriculture Network (SAN). Les agriculteurs qui satisfont à cette norme se voient octroyer le label Rainforest Alliance.

    SAN promeut une agriculture efficace et productive, la préservation de la biodiversité et un mode de vie durable au moyen de critères écologiques et sociaux.

  • La Round Table on Responsible Soy (Table ronde sur le soja responsable) est une plateforme internationale qui a établi une norme internationale pour une production responsable du soja : la certification RTRS. Nous avons rejoint la plateforme en 2015.

    La norme RTRS garantit une production du soja respectueuse de l’environnement, socialement correcte et économiquement rentable. La production de soja est certifiée et chaque acteur au sein de la chaîne est contrôlé par des organismes de certification accrédités internationalement. Le certificat est valable cinq ans moyennant des audits de contrôle annuels obligatoires.

    Les critères à respecter pour pouvoir bénéficier de la certification RTRS :

    • déforestation et conversion d’habitats écologiquement précieux interdites (par exemple, les prairies et marécages à haute valeur de conservation) ;
    • respect de la législation ;
    • préservation et – si nécessaire – restauration des zones de végétation riveraine ;
    • respect des concessions territoriales ;
    • bonnes pratiques agricoles et utilisation limitée de pesticides ;
    • bonnes pratiques de gestion ;
    • conditions de travail équitables.
  • logo-rspo.png

    Définition « RSPO » : la Roundtable on Sustainable Palm Oil (RSPO), en français Table ronde sur l’huile de palme durable, est une organisation reconnue internationalement qui s’efforce de rendre la production de l’huile de palme plus durable.

    L’organisation accorde un certificat aux produits qui respectent certaines directives, telles que :

    • pas de déforestation de forêts vierges ou de zones protégées ;
    • gestion durable des plantations, en utilisant, entre autres, moins de pesticides et d’engrais ;
    • une incidence minimale sur les écosystèmes comme les habitats des orangs-outans et des tigres ;
    • discussion avec la population locale ;
    • conditions de travail correctes et respect des droits des agriculteurs. Ex. : un salaire minimum garanti, et travail forcé, travail des enfants et discrimination interdits.


    La RSPO prévoit quatre formes de certification :

    • Identité préservée : huile de palme durable issue d’une seule source certifiée connue et qui reste séparée de l’huile de palme conventionnelle tout au long de la chaîne logistique. 
    • Ségrégation : huile de palme durable issue de diverses sources certifiées et qui reste séparée de l’huile de palme conventionnelle tout au long de la chaîne logistique.
    • Balance de masse : huile de palme durable qui a été mélangée à de l’huile de palme conventionnelle durant le stockage et le transport.
    • Commande et demande : huile de palme qui n’est pas produite de façon durable, mais qui est compensée par l’achat de certificats RSPO (« credits »). Les producteurs d’huile de palme durable bénéficient ainsi d’un soutien financier.
  • Définition « santé » : bien-être personnel sur les plans physique, mental et social. Un habitat sain et sûr influence également directement la santé d’un individu.

  • Définition « société » : une population qui forme un ensemble social.

    Nos efforts en matière de société ont trait à toutes les communautés de personnes sur lesquelles nous avons une influence directe et indirecte : des villes et communes où nos activités de production, de distribution, d’administration et de ventes ont lieu aux communautés où nous sommes présents indirectement par le biais de (l’achat de) nos produits.

  • Définition « travail décent » : un travail est décent lorsqu’il satisfait aux critères suivants :

    • travail effectué de son plein gré ;
    • salaire permettant de vivre décemment ;
    • respect des droits fondamentaux du travail ;
    • protection sociale ;
    • dialogue social ;
    • égalité sociale entre les hommes et les femmes.


    Définition de « travail réalisable » : un travail est réalisable lorsqu’il satisfait aux critères suivants :

    • Sensé : le travail correspond à vos rêves, objectifs et idéaux personnels
    • Significatif : vous créez une valeur ajoutée
    • Approprié : il est adapté à vos capacités, votre âge et vos conditions de vie
  • Définition « zéro émission nette » : la somme des émissions de gaz à effet de serre produites par l’activité humaine et du CO2 retirés de l’atmosphère est de zéro.

    En diminuant davantage ses émissions et en capturant les émissions restantes par la plantation d’arbres, Colruyt Group entend atteindre zéro émission nette dès 2030 pour les scopes 1 et 2 du Greenhouse Gas Protocol.

    L’expression « zéro émission nette » évoque les notions de « neutralité climatique » et de « neutralité carbone ». Cependant, ces termes ne sont pas encore strictement définis, et de nombreuses entreprises y ajoutent leurs propres nuances. En optant pour « zéro émission nette », nous choisissons de décrire notre ambition de manière objective.