Comment calculons-nous l’Éco-score ?

Grâce à l’Éco-score, nous avons l’intention d’évaluer l’incidence environnementale des produits alimentaires dans son ensemble. Ce qui nous permet de rendre notre assortiment encore plus durable et vous permet d’opérer consciemment des choix plus durables. Pour mesurer cette incidence, nous prenons en compte toute une série de données et de critères différents. Nous prenons en compte, d’une part, les facteurs qui ont une incidence sur l’environnement tout au long du cycle de vie d’un produit et, d’autre part, les points bonus et malus supplémentaires tels que les labels de durabilité présents sur un produit.  

De la ferme à l’assiette

Pour connaître l’empreinte environnementale d’un produit, il faut prendre en considération l’ensemble du trajet qu’il effectue. Le « cycle de vie », en d’autres termes : de la matière première, la production, la distribution et la consommation à la transformation des déchets.

Afin de déterminer l’empreinte environnementale de ce cycle, nous utilisons les résultats des Analyses du Cycle de Vie (ACV) dans la banque de données du programme Agribalyse. Ils sont calculés sur la base de la méthode PEF (« Product Environmental Footprint », « empreinte environnementale des produits ») et prennent en compte divers facteurs :

  • Changement climatique
  • Appauvrissement de la couche d’ozone
  • Rayonnement ionisant
  • Utilisation des terres, d’eau et d’énergie
  • Pollution des sols, de l’eau et de l’air
    (particules fines, acidification, eutrophisation)
  • Épuisement des matières premières

Points bonus à la clé !

En marge du cycle de vie d’un produit, d’autres éléments ont une incidence sur l’environnement. La protection de la biodiversité, par exemple, ou encore les conséquences du plastique pour les océans. Tout comme les exigences environnementales qui diffèrent d’un pays à l’autre. Il est dès lors important de prendre en compte des critères supplémentaires lors de l’évaluation de l’empreinte environnementale d’un produit. Les produits peuvent ainsi récolter des points bonus ou malus supplémentaires.

Collecte des données

La méthode de calcul de l’Éco-score est une méthode française rigoureuse. Au vu de la complexité de la technique d’analyse du cycle de vie d’un produit, cette méthodologie française utilise des valeurs moyennes pour une même catégorie de produits (comme les « biscuits au chocolat »), que nous retrouvons dans la base de données Agribalyse.

Les données spécifiques nécessaires pour l’attribution de points bonus et malus sont souvent plus facilement accessibles. Sur l’emballage par exemple. Mais nous n’y trouvons pas toujours toutes les informations nécessaires. Le producteur peut bien sûr fournir des informations supplémentaires ou les apposer sur l’étiquette pour permettre de calculer l’Éco-score.

Plus nous disposons d’informations précises, plus le score reflétera la réalité. Nous voulons donc encourager les marques à faire preuve de transparence et à fournir les informations nécessaires. Pas à pas, nous travaillons à la collecte de données supplémentaires et à l’affinement de la méthode afin que l’Éco-score soit encore plus adapté au marché belge.

Les lettres (A, B, C, D ou E) vous indiquent en un coup d’œil l’empreinte environnementale d’un produit. Vous pouvez ainsi comparer différents produits. Choisir des produits respectueux de l’environnement n’a jamais été aussi facile. Les lettres (A, B, C, D ou E) vous indiquent en un coup d’œil l’empreinte environnementale d’un produit. Vous pouvez ainsi comparer différents produits. Choisir des produits respectueux de l’environnement n’a jamais été aussi facile.

Où trouver l’Éco-score ?

Retrouvez l’Éco-score de nombreux produits alimentaires de nos marques propres Boni Selection, Boni Selection Bio, Spar, Graindor et Colruyt Meilleurs Prix sur l’app Xtra. Appuyez sur « Info produit » pour pouvoir scanner le code-barres de votre produit.

Un exemple

Nous comparons deux produits Boni Selection Bio : le miel bio en pot en verre et le miel bio liquide en flacon souple. Le premier présente un Éco-score A tandis que le deuxième un Éco-score B. Il s’agit de deux produits bio dont l’origine est similaire. Comment expliquer la différence ? Si le miel liquide obtient 5 points bonus parce qu’il est issu du commerce équitable, c’est son emballage qui lui fait perdre beaucoup de points. En effet, le flacon souple en plastique non recyclable engendre 12 points malus en comparaison aux 2 points malus du bocal en verre accompagné d’un couvercle métallique.