Une nouvelle vie pour le vieil électro

Tout le monde mérite une deuxième chance, même les appareils ménagers usagés, comme les lave-linges, les sèche-linges ou les grille-pains. Depuis mars cette année, nous ne les remettons plus systématiquement à Recupel pour qu’ils soient recyclés, mais en laissons une partie à Le Plein Air, un centre d’insertion socioprofessionnelle qui dépend du CPAS de Mons. Le centre forme des chercheurs d’emploi de longue durée au métier d’installateur valoriste en électroménager. Les appareils remis à neuf sont ensuite vendus dans des magasins sociaux de seconde main. En bref, une super initiative, tant au niveau social qu’environnemental !

Réparer ou récupérer

Depuis 2001, les vendeurs d’électroménagers sont obligés de reprendre les anciens appareils en Belgique. Par exemple, à l’achat d’un nouveau sèche-linge chez Collishop, notre livreur reprend gratuitement votre ancien modèle. Nous rassemblons ensuite tous les électros (petits et grands) au sein de notre centre de distribution de Pommerœul, dans la région de Mons. Depuis mars 2018, nous ne les remettons plus systématiquement à Recupel, mais nous conservons les appareils qui semblent réparables ou dont certaines pièces paraissent réutilisables. Toutes les deux à trois semaines, l’équipe du Plein Air vient les collecter.

Collecte par Le Plein Air
Sur la période de mars à octobre 2018, ce sont quelque 100 « gros blancs » et 746 petits appareils électroménagers qui ont recouvré une nouvelle vie.

Réintégration sur le marché de l’emploi

Le Plein Air, qui dépend du CPAS, offre des formations à des personnes qui souhaitent réintégrer le marché de l’emploi après une longue absence ou qui ont un parcours de vie compliqué. « L’objectif de cette formation est qu’ils acquièrent, pendant un an, des compétences professionnelles leur offrant un tremplin vers un emploi fixe », nous explique Christophe Miot, coordinateur Le Plein Air.

Pour l’heure, ils sont huit stagiaires à suivre la filière d’installateur électrotechnique. « Grâce à notre collaboration avec Colruyt Group, nous collectons bien plus d’appareils sur lesquels s’exercer, et qui sont d’ailleurs en meilleur état. Jusqu’il y a peu, nous devions souvent nous contenter des appareils que nous récupérions dans les parcs à conteneurs ou grâce à des dons de particuliers. »

Un projet aux dimensions sociales et environnementales

Il ne fait aucun doute que ce projet dit d’économie circulaire présente de nombreux avantages pour l’environnement, mais il comprend aussi une dimension sociétale. « Nous aidons des personnes hors du circuit du travail à découvrir ou redécouvrir la vie active. Les appareils qu’ils réparent sont par ailleurs destinés à des personnes dans le besoin. Ça fait doublement chaud au cœur », se réjouit Dominique Brouette, chef de service au centre de distribution de Colruyt Group à Pommerœul. « Notre collaboration avec Le Plein Air se déroule très bien. Elle se base sur un modèle simple qui peut servir d’inspiration pour d’autres entreprises. »

Dominique Brouette, chef de service
« Nous aidons des personnes hors du circuit du travail à découvrir ou redécouvrir la vie active, et ça fait chaud au cœur », nous confie Dominique Brouette, chef de service au centre de distribution de Colruyt Group à Pommerœul.

Avec cette initiative, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.

[Translate]Decent work & economic growth