Des projets de filières dans le Sud pour des produits plus durables

Riz du Bénin, café du Congo, quinoa du Pérou… Avez-vous déjà réfléchi au long chemin que parcourent ces délicieux produits avant de garnir votre armoire ? Exporter, ce n’est pas seulement produire. Un bon produit doit également être bien emballé, transporté au bon endroit, judicieusement introduit sur le marché et vendu à un prix équitable. En mettant en place des « projets de filières », nous aidons les petits producteurs aux ressources et à la formation limitées à mener leurs activités. Pour cela, nous choisissons les bons partenaires. Et en échange, nous obtenons des produits durables et de qualité, que vous pouvez retrouver dans nos rayons.

Plus durable à chaque étape

De nombreuses entreprises familiales des pays du Sud ont le potentiel de produire de façon durable et qualitative. Mais par manque d’argent, de connaissances ou de certification, elles accèdent difficilement par elles-mêmes aux marchés modernes. Dans ce genre de cas, nous étudions le potentiel d’un projet de filière pour leur apporter une solution. Nous mettons en place une filière efficace et durable avec les agriculteurs, des champs jusqu’à nos magasins. Et chaque maillon de cette chaîne est gagnant.

Colruyt Group s’engage à acheter auprès des coopératives un volume fixe et significatif et à l’exporter en Belgique. Ainsi, leurs revenus augmentent et elles peuvent investir davantage. Pour notre part, nous attendons d’elles des livraisons de qualité, produites de manière durable, dans le respect des individus et de l’environnement. Nous attendons également qu’elles améliorent leurs connaissances dans le domaine de la logistique, de la transformation et de la vente de leurs produits. Elles bénéficient du temps nécessaire pour s’adapter à ces exigences plus élevées, et nous les aidons, par exemple, à obtenir les certifications nécessaires.

Caféiculteurs au Burundi
Nous achetons 115 tonnes de café par an. Cette quantité ouvre de belles perspectives aux 10 000 petits caféiculteurs du Burundi.

Participation à de nouveaux projets ou des filières existantes

Avant d’intervenir dans un projet de filière, nous menons des études préliminaires approfondies et examinons le niveau d’organisation des coopératives agricoles. En fonction des résultats, nous renforçons les structures existantes ou en créons de nouvelles. Nous tenons compte des critères suivants :

  • Nous choisissons toujours des produits en provenance de pays ou régions en développement
  • Nous soutenons les petites exploitations familiales, organisées en coopératives ou soutenues par un partenaire durable.
  • Nous travaillons toujours avec des partenaires indépendants, comme des ONG, des experts, des universités, des ASBL…
  • Nous préférons que les projets soient réalisés dans un délai de 5 ans au maximum. Au-delà, il est souhaitable que les coopératives maîtrisent l’intégralité de la filière.

L’exportation est une chose, mais les filières doivent également contribuer au renforcement de la position des agriculteurs sur le marché local.

Riziculteurs au Bénin
Nous ne vendons plus de riz « Collines » et c’est une bonne nouvelle : les riziculteurs du Bénin ont renforcé leur position et ont trouvé un marché local durable.

Partager notre réseau et nos connaissances

Si à terme, un projet s’avère économiquement réalisable pour tous les partenaires, en tant que détaillant, nous pouvons intervenir de différentes manières dans la filière :

  • Nous garantissons des débouchés et des volumes d’achat.
  • Nous mettons à disposition des intervenants des connaissances (techniques) et du matériel dans différents domaines : qualité, emballage, marketing, méthodes de travail…
  • Nous proposons à des universités, hautes écoles ou ONG de participer au projet par l’intermédiaire de notre réseau en Belgique. Elles élaborent des plans commerciaux ou d’investissement, mettent en place une feuille de route et formulent des ambitions réalistes.
  • Nous recherchons des partenaires souhaitant investir dans le projet ou accorder un prêt.
  • Nous finançons la formation des agriculteurs afin qu’ils obtiennent des certifications d’entrepreneuriat durable et réussissent les audits.
  • Nous payons temporairement à l’avance pour les marchandises achetées par les agriculteurs.
Étudiant d’une haute école de Louvain au Bénin
Les membres des Hautes écoles ou des universités examinent sur place comment donner forme à un projet.

Dix filières, dix produits durables

Quel est le résultat de nos projets de filières pour vous, consommateur responsable ? Jetez un coup d’œil dans nos supermarchés Colruyt, Spar, OKay ou Bio-Planet lorsque vous faites vos courses. Vous y trouverez toujours plus de produits de nos marques maison, meilleurs pour la planète et les producteurs. Et tout cela grâce à des années d’efforts au sein de nos projets durables.

Nous avons une grande ambition : d’ici 2020, nous voulons mettre en place 10 projets de filières qui aboutiront à un produit plus durable pour nos marques maison – Boni Selection (Bio), Spar, Kangourou… La suite dans un prochain épisode !

Caféiculteurs du Nord-Kivu
Votre tasse de café du Nord-Kivu a encore meilleur goût quand vous connaissez son histoire.

Les agriculteurs de demain

Stimuler une économie durable n’a de sens que si elle est soutenue à long terme. Voilà pourquoi par l’intermédiaire de la Collibri Foundation, nous mettons en place des projets de formation pour les jeunes dans les régions où des projets de filières sont actifs. L’inverse est également vrai : des projets de formation peuvent parfois donner naissance à de nouveaux projets de filières. Ainsi, la communauté locale s’enrichit, socialement et économiquement.

En savoir plus

Avec cette initiative, nous contribuons à réaliser ces objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies.

[Translate]Decent work & economic growth [Translate]Sustainable cities and communities [Translate]Responsible consumption & production [Translate]Climate action [Translate]Partnerships for the goals