Comment Colruyt Group Technics fait-il face aux inondations ?

À la mi-juillet, la Belgique a connu des pluies torrentielles. Une dizaine de nos magasins sont restés fermés pendant un certain temps en raison des inondations. Heureusement, certaines mesures préventives ont permis de limiter les dégâts. De plus, grâce aux efforts de nos collaborateurs, la plupart des magasins ont pu rouvrir après quelques jours seulement.

« Mieux vaut prévenir que guérir »

Christophe De Waele, manager de division Buildings: « Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. C'est pourquoi nous prenons des mesures préventives lorsque nous concevons nos bâtiments. Par exemple, nos magasins sont au moins 20 centimètres plus hauts que le niveau de la rue. La cabine moyenne tension est également surélevée d'au moins 20 centimètres par rapport au parking. Dans les magasins eux-mêmes, nous prévoyons aussi des systèmes de sécurité. Des clapets anti-retour maintiennent l'eau que nous évacuons à l'extérieur, notamment au niveau de notre raccordement à l'égout. »

En outre, nos installations techniques sont bien protégées contre les dégâts des eaux. Christophe : « Nous travaillons avec une plateforme technique en hauteur. En y plaçant nos équipements techniques, nous conservons davantage d'espace de vente et nos techniciens peuvent y travailler sans déranger les clients. Un troisième avantage est qu'ils sont en hauteur et au sec même en cas de fortes inondations. »

« Disposer de notre propre service technique est un énorme avantage »

Grâce à ces mesures de précaution, les dégâts ont été limités dans la plupart des magasins. Cependant, même dans les bâtiments moins touchés, il y avait fort à faire avant de pouvoir rouvrir les portes. Le Colruyt de Chênée a été le dernier de nos magasins à accueillir à nouveau les clients le 23 août. À un moment donné, l'eau y a atteint une hauteur d'1 m 40. Nous avons dû tout remplacer : les rayons, les prises de courant, les congélateurs, les réfrigérateurs…

Christophe : « Heureusement, nous disposons d'une équipe de crise pour ce type de situations. Nous avons désigné un coordinateur pour chaque magasin afin qu'il mène le redémarrage à bien. Le fait que nous disposons d'un important service technique interne est un avantage qui ne doit pas être sous-estimé. Nous pouvons déployer nos collaborateurs rapidement et de manière ciblée pour contrôler et réparer les installations. Cela nous a aidés au cours des derniers étés, par exemple pendant les vagues de chaleur, lorsque la demande de techniciens en réfrigération a largement dépassé l'offre. »

Rôle sociétal

Les dégâts dans nos magasins ont finalement été limités, mais beaucoup de gens n'ont pas eu cette chance. En tant que premier détaillant de Belgique, nous estimons qu'il est de notre devoir d'aider là où nous le pouvons. Nous avons donc immédiatement examiné avec les banque alimentaires comment nous pouvions les soutenir encore davantage, à court et à long terme.

Chaque magasin a également fait ce qu'il pouvait pour aider les habitants des alentours. Le Colruyt de Heusy, par exemple, a commandé une palette de caisses à pommes à la centrale pour les distribuer à ses clients, afin qu'ils puissent plus facilement évacuer leurs affaires de leur maison. Nous continuons également à prendre des nouvelles de nos collègues sinistrés et à leur apporter notre soutien.