Un élevage responsable pour une viande encore plus goûteuse

Avec nos éleveurs de porcs, nous accordons beaucoup d’importance à la santé et au bien-être des animaux. Les animaux qui ne sont pas stressés sont en meilleure santé et plus productifs. Ils ont une meilleure vie et fournissent une viande plus juteuse et plus tendre. Ils contribuent ainsi à notre objectif d’entrepreneuriat durable. Mais comment procédons-nous ?

VIDÉO : élevage responsable de la viande de porc chez Colruyt Group

Zen

Luc et Monique ont un élevage de porcs dans le Limbourg. Ils sont aux petits soins pour leurs animaux : les porcs sont installés dans des enclos confortables, les truies enceintes ont droit à de la musique relaxante, les porcelets ont des petits jeux à leur disposition… Tous les porcs, peu importe leur âge et leur sexe, vivent parmi leurs congénères.


Cet exemple montre à quel point tous nos fournisseurs font des efforts pour améliorer le bien-être des animaux. Et ils le font volontiers. D’une part, pour leurs animaux et, d’autre part, car un porc qui n’est pas soumis à une source de stress est en meilleure santé et, par conséquent, plus productif.

 

éleveur avec porcs dans enclos
Luc et Monique mettent tout en œuvre pour assurer le bien-être et la santé de leurs animaux.

Pour une utilisation responsable des antibiotiques

L’utilisation préventive d’antibiotiques chez les porcs pose de nombreux problèmes. Non seulement pour le bien-être animal, mais aussi pour la santé du consommateur. Afin de garantir que la viande que nous proposons provient d’animaux sains, nous prenons nos responsabilités et adoptons une politique durable en matière d’usage d’antibiotiques.

En savoir plus
administration d’antibiotiques à un porcelet
Nous optons pour une utilisation responsable et contrôlée des antibiotiques dans le secteur de l’élevage porcin.

Un cahier des charges, gage de qualité

Tous nos fournisseurs de viande porcine doivent répondre à certains critères de qualité. Les porcs ne peuvent par exemple pas recevoir de calmants et la viande ne doit contenir aucune trace d’antibiotiques. Ces accords ont été définis dans un cahier des charges évolutif. Aujourd’hui, nous en sommes déjà à la sixième version, un nouveau pas en avant pour la santé (publique) et le bien-être animal ainsi que pour la qualité de la viande.

Porcherie
Les éleveurs de porcs avec lesquels nous collaborons doivent respecter un certain nombre d’accords, réunis dans un cahier des charges.

Non à la castration, oui à la vaccination

Depuis 2010, nous n’achetons plus de viande provenant de porcelets castrés et préférons la vaccination en guise d’alternative. Tout comme lors de la castration, la production d’hormones est stoppée et cette intervention permet donc d’éviter l’apparition d’une odeur de verrat lors de la cuisson. Bien manger sans faire souffrir inutilement les porcelets, c’est possible. La vaccination présente également un intérêt pour les éleveurs : elle permet de réduire les risques d’infection au sein du cheptel et ainsi de recourir moins souvent aux antibiotiques.


Met dit initiatief dragen we bij aan het realiseren van deze Duurzame Ontwikkelingsdoelstellingen van de Verenigde Naties.

[Translate]Good health & wellbeing [Translate]Responsible consumption & production